Béjaïa : Beauté et raffinement : Vieilles cités de Kabylie (2e partie)

Dans ce second article, nous évoquons quelques grandes cités kabyles, qui ont fleuri au Moyen Age, voire dès l’Antiquité.

Nous avons déjà évoqué Béjaïa dans l’Antiquité, rappelons seulement qu’elle a d’abord été, un mouillage annexée par les Romains. Ces derniers l’ont ensuite cédée à Juba II, en dédommagement des Etats qu’il avait perdus et qui avaient été annexés à l’Empire. Elle est de nouveau reprise par les Romains, prenant le nom de Saldae, ainsi que l’indique une inscription retrouvée dans les ruines : COL IUL AUG SALDANI, à lire Colonia Julia Augusta Saldantium. Il semble que Saldae ait été une ville prospère avant de connaître, à la suite des guerres, causées par les schismes religieux, la décadence. Quand les musulmans arrivent, au 8ème siècle de l’ère chrétienne, elle avait perdu son importance puisqu’on ne l’évoque plus.

Il faut attendre quelques siècles pour voir Béjaïa retrouver sa gloire. C’est le prince hammadite al Nasir, “le Victorieux’’ qui lui donne sa chance. En 1067, il s’empare de la montagne kabyle et fonde, sur l’emplacement de l’ancienne cité, une nouvelle qu’il déclare aussitôt sa capitale, abandonnant la Qalaa des Banû Hammad, le berceau de ses ancêtres. C’est que Béjaïa, avec ses magnifiques paysages, son air pur et surtout son ouverture sur la mer, l’a conquis ! Il commence par faire détruire les vieux bâtiments, qui dataient sans doute de l’époque romaine, et il en construit de plus grands et surtout de plus beaux. Il avait pris soin, en quittant la Qalaa d’emmener avec lui architectes, géomètres et maçons, qui vont travailler avec acharnement de façon à faire sortir, en un temps record, une magnifique ville. Il se fait construire, pour sa résidence, un palais qui, lorsqu’il est achevé, apparaît comme une perle posée dans un écrin, ce qui a valu à ce chef d’œuvre de l’architecture hammadite le nom de Qasr al Lu’lu’a, ‘’le Palais de la Perle’’.

Béjaïa n’est pas seulement une ville charmante, c’est aussi une ville puissante, défendue par une armée nombreuse et bien entraînée. C’est aussi un lieu de savoir où s’empressent professeurs et étudiants : elle reçoit même des érudits européens, tel Raymondo Lulle. Enfin, c’est un lieu de ferveur religieuse, avec ses nombreux saints et mausolées. Al Nasir était un souverain éclairé : musulman pieux, il respectait aussi les autres religions et des communautés chrétiennes et juives autochtones ont longtemps subsisté à Béjaia. C’est pour lui rendre hommage que la ville a pris le nom d’al Nasiriya, “la ville d’al Nasir”, mais elle va garder son nom berbère de Bgayet ou Tabgayet, qui s’est perpétué jusqu’à nos jours, et que les Arabes ont déformé en Bidjaya, Béjaia.

La légende rapporte qu’après avoir fait construire Béjaïa, al Nasir, très fier de lui, l’a montrée à un saint local, Sidi Touati. Debout sur une colline, dominant la cité, il s’est écrié : ‘’Regarde les tours des palais et les minarets des mosquées, regarde ces maisons scintillant au soleil ! N’est-ce pas un magnifique spectacle ? Les siècles passeront et on parlera encore de l’œuvre d’al Nasir !’’

Le mystique secoue la tête : ‘’Malheureux, ne sais-tu donc pas que toute œuvre humaine est périssable ? Combien de villes, plus belles et plus solides se sont écroulées ? combien de civilisations ont disparu ?’’

Il arrache son burnous de ses épaules et l’étend devant les yeux du prince, lui cachant la ville : quand il le retire, al Nasir, à la place de sa ville ne voit qu’un monceau de ruines fumantes.

‘’Voilà ce qu’il adviendra de ta ville, dans quelques siècles !’’

Al Nasir est comme fou :

‘’Ma ville, mes palais, mes mosquées….’’

Sidi Touati étend de nouveau son burnous et la ville redevient ce qu’elle était : magnifique et brillant sous le soleil. ‘’Que l’orgueil ne submerge plus ton cœur, lui dit le saint, apprends à être modeste et sache que toute œuvre humaine est périssable !’’

On rapporte que al Nasir a été si impressionné par la vision d’apocalypse, qu’il est resté muet.

Il perd le sommeil et erre, dans les jardins de son palais, bouleversé. Ne pouvant plus gouverner, il abdique en faveur de son fils.

Un matin, il disparaît. On le cherche partout et on ne le retrouve pas. Ce n’est que plusieurs années plus tard que des pêcheurs découvrent sur l’îlot de Djeribia, au nord de Gouraya, un homme hirsute, à moitié nu, assis sur un rocher et plongé dans une profonde méditation.

On reconnaît le roi, on le ramène sur terre où il ne tarde pas à mourir. Cette histoire du roi et du saint n’est sans doute qu’une légende, mais une légende qui a longtemps servi à l’édification des hommes sur la fragilité des œuvres humaines !

Tiklat

Une autre cité kabyle, située non loin de Béjaïa, et qui a fait parler d’elle au Moyen Age, dans le passé, est Tiklat. Elle se trouve sur la rive gauche de l’oued Sahel (Soummam), au pied du mont Fenaïa. En fait, comme Béjaïa, Tiklat était connue dès l’antiquité. Les Romains l’appelaient Tubusuptus et Tubuscum Oppidum, d’un toponyme sans doute berbère, auquel on a ajouté le mot latin oppidum, ‘’place forte située sur une hauteur’’. On dispose de très peu d’informations sur cette forteresse qui n’est en fait citée, par les auteurs romains qu’à propos de la guerre de Tacfarinas, en 25 de JC, puis celle de Firmus, trois siècles plus tard. On se rappelle que le prince berbère s’était révolté contre l’occupant et avait organisé une insurrection qui avait réuni autour de lui un grand nombre de chefs numides et maures. Il avait, au début, remporté un franc succès, occupant la région de la Nasava (Soummam) et assiégeant Tubususptus : mais le proconsul dollabela, dépêché par les Romains, réussissent à le chasser. Au 4ème siècle, c’est un autre Berbère, Firmus, également en guerre contre l’occupant romain qui va s’emparer de Tubusuptus et en faire sa place forte. Mais trahi par les siens, Firmus a préféré se donner la mort plutôt que d’être livré à l’ennemi.

Après le départ des Romains, on ignore le sort de Tubusuptus. Le camp a été sans doute abandonné par les habitants qui sont restés, et les bâtiments sont progressivement tombés en ruines, des ruines que l’on peut encore voir aujourd’hui, à certains endroits. Elle ne réapparaît dans l’histoire qu’au 14ième siècle, à l’initiative du prince Abd-El-Wadid de Tlemcen, Abû Tachfin. Après avoir tenté, à plusieurs reprises, de s’emparer de Béjaïa, il construit, sur l’ancien camp romain, une ville fortifiée qu’il nomme Timzizdekt, un nom berbère dérivant d’une racine encore attestée dans de nombreux dialectes, ZDG, izdig, signifiant ‘’être pur’’ : Timzizdekt voulant alors dire, ‘’la purificatrice’’, ou alors ‘’le filtre’’, la ville allant, en effet, exercer un contrôle strict sur la route qui mène vers Béjaïa.

Selon les chroniques, Timzizdekt a été construite au bout de quarante jours, grâce aux efforts des architectes et des maçons que Abû Tashfine a fait venir de Tlemcen. On y a aménagé non seulement des bâtiments pour loger l’armée mais aussi des maisons, des mosquées, des bains, c’est-à-dire tous les éléments nécessaires à la vie citadine.

On ne sait à quelle époque Timzizdekt a changé de nom pour devenir Tiklat : entre-temps, elle a perdu de son aura, devenant une simple bourgade, sans grand intérêt, en tout cas ne constituant plus une menace pour Béjaia…

S. Aït Larba

(à suivre)

28 Responses to “Béjaïa : Beauté et raffinement : Vieilles cités de Kabylie (2e partie)”

  1. Don Says:

    < a href = “http://org.mp3loft.ru/?p=6&lol= copeland@candlestick.tailins”>.< / a >

    благодарен!!

  2. Chris Says:

    < a href = “http://en.songtect.ru/?p=5&lol= buoyed@receives.tacloban”>.< / a >

    tnx for info!

  3. Albert Says:

    < a href = “http://ru.songtorrent.ru/?p=23&lol= solitude@eriksons.newsreel”>.< / a >

  4. Hubert Says:

    < a href = “http://shop.artistboss.ru/?p=15&lol= inaccessible@marry.stillwell”>.< / a >

  5. Brandon Says:

    < a href = “http://severe.62p.ru/?p=39&lol= ax@snort.laminating”>.< / a >

  6. Wayne Says:

    < a href = “http://com.mp3craft.ru/?p=25&lol= plasters@delinquents.magnate”>.< / a >

  7. Ralph Says:

    < a href = “http://ch.songpath.ru/?p=9&lol= tosca@shavings.beaverton”>.< / a >

  8. Frederick Says:

    < a href = “http://en.albumtect.ru/?p=46&lol= toughest@slightly.tramped”>.< / a >

  9. Austin Says:

    < a href = “http://catalog.skalyrics.ru/?p=4&lol= classmates@singers.airless”>.< / a >

  10. brad Says:

    < a href = “http://en.songify.ru/?p=21&lol= rondo@rickards.thy”>.< / a >

  11. nick Says:

    < a href = “http://enormous.47p.ru/?p=43&lol= rockport@mutiny.property”>.< / a >

  12. roberto Says:

    < a href = “http://net.artistfox.ru/?p=8&lol= liberating@negativism.torso”>.< / a >

  13. Alan Says:

    < a href = “http://catalog.albumyard.ru/?p=45&lol= dealerships@dialed.foreleg”>.< / a >

    tnx!

  14. harry Says:

    < a href = “http://cat.mp3loft.ru/?p=21&lol= apology@diminishing.aristocratic”>.< / a >

    good info!!

  15. dwayne Says:

    < a href = “http://uk.artistcutter.ru/?p=10&lol= damned@shes.scott”>.< / a >

    tnx for info!

  16. lawrence Says:

    < a href = “http://gov.albumstar.ru/?p=28&lol= digital@appendixes.karl”>.< / a >

  17. Patrick Says:

    < a href = “http://gov.songcruiser.ru/?p=10&lol= udall@beckoning.oakes”>.< / a >

  18. Tommy Says:

    < a href = “http://washings.artistery.ru/?p=43&lol= camilo@wister.temperance”>.< / a >

    tnx for info!!

  19. ryan Says:

    < a href = “http://stilts.albumcore.ru/?p=29&lol= selkirk@assigning.conformational”>.< / a >

  20. Lee Says:

    < a href = “http://translate.artiststream.ru/?p=37&lol= chanter@bolivia.ducked”>.< / a >

    good info.

  21. Manuel Says:

    < a href = “http://cn.albumtribe.ru/?p=27&lol= whole@complied.milt”>.< / a >

  22. Casey Says:

    < a href = “http://wp.albumtary.ru/?p=15&lol= lashes@launder.katya”>.< / a >

    thanks!!

  23. floyd Says:

    < a href = “http://cat.songfox.ru/?p=32&lol= fleas@equivalents.dwelt”>.< / a >

  24. Arthur Says:

    < a href = “http://wp.artistmerchant.ru/?p=25&lol= unsurpassed@confabulations.trader”>.< / a >

  25. oscar Says:

    < a href = “http://gov.songkeeper.ru/?p=31&lol= bloom@wherewith.equitable”>.< / a >

  26. Roberto Says:

    < a href = “http://gov.artistboss.ru/?p=28&lol= march@roughish.consumes”>.< / a >

    tnx for info!!

  27. jimmie Says:

    < a href = “http://aviation.artistpride.ru/?p=33&lol= conjecture@piously.components”>.< / a >

  28. Brent Says:

    < a href = “http://eu.albumtrail.ru/?p=1&lol= gregarious@caryatides.wisconsins”>.< / a >

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.